En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

2019 au fil des jours 2

2019 au fil des jours

 20 juin   Pascaline Dupuy part en retraite

Pascaline a participé à la création du Temps du Regard en 1986, et deux ans plus tard, à l'ouverture du Temps d'Agir.

Autant dire que c'est un un pilier, un "monument" de notre association qui tire sa révérence. Pascaline0.jpg

Plusieurs dizaines de personnes se sont réunies autour d'elle pour fêter l'événement, la remercier et rendre hommage à son talent d'ergothérapeute et de coordinatrice.

Les discours de Marie-Annick Loisel, et de Yaël Leman, au nom des services de l'association, discours reproduits ci-dessous, ont témoigné de son engagement dans l'association, de sa compétence, de ses qualités de persévérance dans l'amélioration de la motricité des personnes en situation de handicap.

PascalinAssistRedim.jpg

Une assistance reconnaissante

PascalInMusicRedim.jpg

Des musiciens et chanteurs très applaudis

Cet au revoir a été, comme il se devait, joyeusement fêté. Un groupe de 3 talentueux musiciens et chanteurs, unanimement apprécié, a donné la touche de gaité musicale à l'évènement.

Un somptueux buffet, préparé par ses collègues des services et les personnes accueillies, a comblé les plus gourmands.

PascalinYaelDidRedim.jpg

Yaël et Didier préparent le buffet de desserts

PascalinBuffetRedim.jpg

Un fraisier alléchant

Pascaline ne pouvait pas s'en aller sans avoir reçu des marques tangibles de reconnaissance. 

Outre de beaux bouquets de fleurs, la collecte d'une cagnotte, constituée par les professionnels, les personnes accueillies et le conseil d'administration lui permettra de voguer jusqu'à  Guernesey pour visiter l'ile et la maison de Victor Hugo récemment restaurée par un mécène français.

Pascaline a plusieurs cordes à son arc. Son dynamisme ne saurait rester sans sollicitations.

Au revoir, Pascaline ! Le Temps du Regard te souhaite une retraite pleine de santé et de satisfactions.

Témoignage de Marie-Annick Loisel

Chère Pascaline,  

Je me fais tout d’abord, l’interprète de Jean-Vincent Tréllu le président de l’association, qui m’a demandé de l’excuser de son absence, auprès de toi et de toutes les personnes qui t’entourent aujourd’hui.

Je me permets aussi d’évoquer Isabelle Morin qui aurait sûrement aimé être là avec nous et qui est retenue chez elle par des soucis de santé. 

Je me fais également l’interprète des professionnels et principalement de Marie Maudieu, et des membres du conseil d’administration, qui n’ont pu se joindre à nous pour te fêter .

Je me fais aussi, je l’avoue, le plaisir de t’adresser moi-même ce mot.

Je me souviens Pascaline, de tes premiers jours au centre d’accueil à la journée du gros Chêne quand tu as remplacé Rozenn Le Jannic qui quittait le poste d’ergo pour reprendre un poste dans la fonction publique .

C’était il y a environ 35 ans.  Tu as participé à la création du Temps du Regard, à l’ouverture du Temps d’Agir au 3 ème étage du foyer Guillaume d’Achon en mai 1988, puis au printemps de 1996, à l’aménagement du service et principalement de la cuisine si bien conçue et adaptée à tous, dans ces locaux et dans ce quartier que nous étions un certain nombre à être heureux de retrouver.

            Pendant plus de 30 ans, tu as mis toutes tes connaissances, tes compétences et ton savoir-faire d’ergothérapeute au service des personnes accueillies au Temps du Regard.

Tu as été une actrice importante pour la promotion  de certaines valeurs essentielles du Temps du Regard : Compétence, Confiance, Dignité et de nos principes de fonctionnement :

 -Accompagner chacun dans son parcours et l’aider à trouver sa place dans l’espace social. 

-Favoriser l’autonomie des personnes en situation de handicap en leur faisant avant tout confiance et en leur permettant ainsi d’avoir confiance en elles. 

 - Accompagner une personne en situation de handicap vers plus d’autonomie, c’est lui accorder la « confiance » que justifie l’évaluation de ses capacités.

A ce propos, j’ai des souvenirs très vifs de ta ténacité à « Vouloir » pour certaines personnes frappées par le handicap suite à des accidents. Des personnes qui n’avaient plus envie …qui n’y croyaient plus…

Tu les stimulais, tu les accompagnais au mieux de leurs possibilités, de leurs capacités.

Je pense particulièrement à Louis Lunel qui sans doute n’aurait jamais pu reconduire une voiture, si tu ne l’avais pas si bien accompagné et fait toutes les démarches pour que cela soit possible.

Conduite, grâce à laquelle il a pu retrouver une indépendance et une autonomie dans ses déplacements.

Il t’en était très reconnaissant !

Je pense à la création d’ateliers de bricolage pour que les anciens bricoleurs puissent y retrouver le plaisir de bricoler.

A toutes celles et ceux que tu as aidés à quitter le fauteuil pour le déambulateur ou pour la canne .

Parfois certains pensaient que tu étais exigeante et quelque temps plus tard comprenaient que tu avais eu raison !

Tu vas dans quelques jours quitter le Temps du Regard où tu vas laisser d’excellents souvenirs !

Tu vas t’ouvrir à une nouvelle vie, à de nouveaux projets, de nouvelles expériences, qui, si j’ai bien compris, te permettront de rester en relation avec les personnes en situation de handicap, qui, par leurs qualités d’accueil, de disponibilité et d’ouverture ont contribué à faire et font du Temps du Regard ce qu’il est .

Ce Temps du Regard auquel tu es restée fidèle pendant toutes ces années.

 Au nom de nous tous, et de ceux qui ne pouvaient être là, Pascaline, je te remercie pour tout ce que tu as fait et donné avec générosité .

Marie-Annick Loisel

Témoignage de Yaël Leman

« Pascaline n’est pas câline »

ou

« Le ronronnement du hérisson »

ou

La théorie paradoxale du « qui s’y frotte s’y pique, et grand bien lui fasse »

Bien que je ne prétende pas la connaître aussi bien que vous, mes chers collègues vétérans, j’ai eu la chance, que dis-je, l’honneur, de m’arrêter un jour d’août à l’ombre de sa véranda, Gilles, je suis sûre que tu t’en souviens!

Ce jour là, j’ai découvert l’élégante désorganisation de son jardin, le soin, le dévouement, qu’elle porte à chaque plante, qui en fouillis dans son petit coin ombragé, qui tutoré à la française, droite comme un i majuscule, le tout verdoyant, bras ouverts, joyeusement animé par le babil d’oiseaux savants, tout feu tout flammes.

Pascaline est comme son jardin, elle ouvre grand les portes à celui qui sait se fondre dans son paysage, celui qui tend l’oreille, celui qui respecte son métronome intérieur, et qui sait s’accrocher sans tomber au fil vrombissant de sa pensée.

Pascaline vous regarde, elle vous cerne, elle vous hume, fumeurs abstenez-vous !!

Son œil, avisé (notez que je n’ai pas dit aiguisé), sait voir ce que vous êtes, ce que vous n’êtes plus aussi, et trace mentalement le chemin qui pourrait vous mener à ce que vous avez été.

Elle répare, elle restaure, elle surligne, elle projette, elle insiste, elle se met en boule si besoin, et vous pique un peu, pour vous garder debout.

Jamais elle ne renonce. Jamais ne s’avoue vaincue, face aux accidents de la vie.

Et quand, un pas après l’autre, vous vous redressez, la regardant avec fureur pour les piquants restés ça et là sur votre peau, elle encaisse au mieux votre colère, elle tempête sous son crâne, elle grince des dents...mais si vous tendez l’oreille, vous l’entendrez, sous les piquants, elle ronronne….

Il est probable qu’à tour de rôle nous ayons soupiré devant tant d’acharnement, tant d’espoir de renouveau, tant d’entêtement. Mais il est plus probable encore que, chacun à notre tour, nous ayons constaté, une pointe de remords planté comme un piquant sous notre ongle, qu’elle avait raison.

Une réussite contre mille échecs gagne, et gagnera toujours, c’est son enseignement, l’héritage qu’elle nous lègue.

Tu m’as appris, Pascaline, que dans plus d’une situation, merci ne se dit pas avec des mots.

Merci se dit avec une autonomie restaurée, une parole libérée, un pas plus assuré, une vie rallongée.

Dans mon sac il y a une pochette, dans cette pochette mes petits trésors.

Pascaline coud des pochettes, plein de pochettes, et elle les offre.

Elle nous murmure « prenez soin de vos petits trésors, la vie pourrait bien les éparpiller ».

Elle nous chantonne « soyez persévérants, après l’effort, le réconfort ».

Elle nous mime « je vous aime, mais je ne sais pas le dire ».

Tu nous as bousculés, cajolés, engueulés, bichonnés….tu nous as tous considérés, jamais laissés de côté.

Alors, nous non plus, on est pas très doué pour le dire, mais on peut essayer : nous aussi on t’aime !

Yael Leman


 

18 juin    Sortie des Acanthes à Binic

L’ objectif était d’aller voir la mer …  aller voir la mer … aller voir la mer   AcanthBinic19_2R.jpeg

Binic, petit port de pêche et de plaisance des Côtes d’Armor,  a été le lieu choisi et 38 personnes  ont participé à la journée

Le déjeûner a été servi dans un restaurant sur le front de mer qui donnait sur la plage.

Chacun est parti faire le tour du port de plaisance, à son propre rythme.

La journée s’est déroulée dans une ambiance détendue et, comme souvent, a paru passer très vite


15 juin    La sortie au Château des Pères à Piré-sur-Seiche  

Chateau__Peres-_redimRecad.jpeg

Vous les avez côtoyées, admirées, mais peut-être ne les avez-vous pas toutes remarquées :

les demoiselles, la mouche, le tigre rouge, l’éclipse, le taureau chargeant, la course des chevaux, l’ours blanc, le veilleur monumental, la Vénus moderne, le  pingouin, Inzingiro le babouin, le souffle des géants, le grand défi, Confidences,, la passerelle, la vague froide, la plongeuse, les animaux (cerf, sanglier, loups…), Diane, le haut de forme, la lune noire, White (la lionne), la vierge à l’enfant, le chemin de croix, la graine de patience, le promeneur assis sur un banc rouge, les voiles, la table des perchés, Millet, le chapeau, l’araignée, la ferme « la mère et l’enfant », la face cachée, la mante religieuse, la grande énigme, la main, le manifeste, les huttes, l’un et l’autre, la mutation… et peut-être bien d’autres …

Pire_Cheval_au_trot_-_Redim.jpg

Cheval au trot

Pire_Confidences_-_Redim.jpg

Confidences

Pire_La_plongeuse_-_Redim.jpg

La plongeuse

Pire_La_table_des_perches2_-_Redim.jpg

La table des perchés

Pire_Passerelle_2_-_Redim.jpg

La passerelle

Ces sculptures habitent l’immense et somptueux parc du Château des Pères  à Piré-sur- Seiche que maints d’entre nous ont découvert lors de notre sortie annuelle de ce 15 juin.

Près de 90 personnes ont admiré cet édifice ancestral, à l’origine domaine d’une famille de parlementaires bretons, puis devenu monastère, et récemment acquis et restauré par un propriétaire privé.

 Tous les convives ont apprécié un délicieux repas, harmonieusement présenté où un « pressé » de poisson et de tendres filets de dinde ont précédé une savoureuse tarte aux fruits.

Il a fourni l’occasion de fêter sous applaudissements et feu d’artifice les 44 ans de  Gwenaëlle.

Pire_Le_repas3.jpeg

Pire_Gwen_5.jpg

Les 44 ans de Gwenaëlle

Pire_Le_repas2.jpg

Comme d’habitude, la commission animation avait mis tout son savoir-faire festif à l’organisation de ce rendez-vous annuel dans ce cadre naturel favorisant échanges, promenade et découvertes… sans oublier le traditionnel goûter clôturant cette journée où la joie des rencontres et du partage a fait oublier le temps maussade que ne mérite pas la belle nature de ce lieu portant à la contemplation et à la rêverie.

Pire_Odile_Confidences_-_Redim.jpg PireSophie_Isabelle.jpg Pire_Echanges1.jpg

Echanges

Pire_le_gouter1.jpeg

L'heure du gouter


13 juin  sortie du Temps d'Agir au Mont Saint Michel

 Jeudi 13 juin, direction le Mont

MSM1R.jpg

Le départ et l’arrivée sous la pluie n’altèrent ni la bonne humeur, ni l’envie de visiter.

Arrivés au Mont, les 51 participants se répartissent  en 4 groupes :

  • 1 groupe vélo- ballade en vélo sur la baie
  • 2 autres groupes partent vers le Mont pour déjeûner et ensuite pour  monter dans les rues pavées.
  • un dernier groupe mange en arrivant, avant d’aller découvrir le barrage avec un guide, puis marcher vers le Mont en passant par la passerelle.
  • Le Mont Saint Michel est toujours un lieu de merveilles et d’enchantement.

Le retour en fin de journée à Rennes arrive trop vite…

MSM2R.jpg MSM3R.jpg


29 mai  : installation du panneau d'information au jardin du Champ du Botrel

Un après midi de travail champêtre pour installer le panneau d'information du jardin du Champ du Botrel.

JardPanneau5.jpg JardPanneau_4.jpg

JardPanneau3.jpg JardPanneau2.jpg

Les professionnels de l'ESAT de la Mabilais, sous la houlette de Jean-Paul, ont  d'abord réalisé le support en bois. Puis, sous l'assistance intéressée des personnes en situation de handicap et de personnels  du Temps du Regard, fixé le panneau qui contiendra les informations sur les activités du jardin.
 

Ludivine G. avait apporté  des rafraichissements bienvenus après cette très conviviale installation.


LogoAcignolaisReduc.jpg    Edition de Mai 2019

Acignolais_Avril_grande_lessive.PNG


27 avril      ouestFrance.png

MontgmJardSolid190425.png


27 avril

Laureat19CreditCoop.jpg

Réception à Brest du  1er prix  régional "L'inspiration en ESS"  (1) de la Fondation du  Logo_Creedit_CoopeeratifReeduit6.jpgpour le projet "Vivre ensemble au Champ du Botrel"

 Nous sommes heureux d'avoir été honorés d'une telle reconnaissance. Le trophée à été récupéré par Anne et Philippe, deux personnes que nous accueillions et qui souhaitent vivre sur Acigné.

RemiseESS_CrCo.jpg

Allocution du Président présentant l'association, le projet et remerciant la Fondation du Crédit Coopératif (2)

Remise_ESS_CrCoPhilAnne.jpg

Allocution de Philippe, résident et président du Conseil de la Vie sociale, retraçant en compagnie d'Anne sa vie au Temps du Regard

(1) ESS: Economie Sociale et Solidaire

 Actifs_Radio.JPG(2) Pour présenter la candidature et le projet du Temps du Regard à la Fondation du Crédit Coopératif,, le président J.-V. Trellu-Faucheux  a donné un interview à  Actifs Radio, la radio de l'ESS et de l'Innovation sociale, dont vous pouvez prendre connaissance en cliquant sur le lien :

 https://www.actifsradio.fr/inspiration-en-ess/517-l-inspiration-en-ess-1-le-temps-du-regard-un-projet-immobilier-fonde-sur-le-vivre-ensemble

puis  Ecouter  


25  avril

Soirée de mobilisation solidaire à Liffré

Xavier, ambassadeur* pour notre  association, a fait découvrir notre ambitieux projet à une vingtaine de personnes. Chacun s'est senti  concerné et est reparti avec la volonté de voir ce chantier aboutir en y contribuant, chacun à sa manière.
Ils ont découvert l'importance d'offrir un chez-soi aux personnes en situation de handicap avec un accompagnement de qualité,  assuré par des professionnels.


*Un ambassadeur est une personne qui s'investit  en  sollicitant son réseau et en recherchant des  donateurs.


29 Avril     Convivialité lors d'une deuxième plantation de pommes de terre

Le collectif "les jardiniers du Botrel" a planté des pommes de terre au jardin partagé du Champ du Botrel, à Acigné.

Ce moment de jardinage partagé a été l'occasion de faire de nouvelles rencontres, de passer un moment ensemble et de faire découvrir, aux nouveaux, une nouvelle méthode de culture.

PlantPhotgraph2.jpg PlantPhotgraph3.JPG
PlantPhotgraph4.JPG PlantPhtgraph1.jpg

Nous remercions Mr. Echevest, responsable du magasin la Maison.fr, pour son don gracieux de semences qui nous a permis de planter trois variétés différentes de pommes de terre. Nous vous donnons rendez-vous pour les déguster lors d'un pique-nique festif, le mercredi 18 septembre au jardin partagé.


5 avril     Hommage à Martine Labourdique

PlantMartineLAccroche.jpg                                                                                                                                                               MartineL2.jpg

Martine était membre de la commission "Cadre de vie" du projet "Vivre ensemble au Champ du Botrel à Acigné. 

Un arbre de Judée, espèce qu'elle affectionnait particulièrement, a été planté à sa  mémoire dans le jardin du Botrel en présence notamment de sa famille, de représentants du CCAS, de la municipalité d'Acigné, de professionnels et membres du conseil d'administration du Temps du Regard, des associations "la main verte" et  du collectif  "les jardiniers du Botrel".


                                                                                                                                  

27 mars       Le Temps du Regard participe à un évènement international « La grande lessive »

Less3.jpg                                                                                                                                                              Less1.jpg

Ce mercredi, l’accueil de jour d’Acigné était sur la place de la mairie pour la « Grande Lessive ».  

Cet évènement est l’occasion d’exposer éphémèrement des œuvres artistiques suspendues à un fil.

Le thème était cette année « le Mythe de Thésée », guidé dans le labyrinthe où il était enfermé par le fil d'Ariane et victorieux du Minotaure

Les personnes accueillies ont tout d’abord découvert ce mythe avant de pouvoir le mettre en peinture sur des toiles en tissus. Cet évènement a permis de nombreuses rencontres au fil des allées et venues des passants.


17 mars        Théâtre  à Montgermont   La troupe théâtrale "L'Envolée" de Montgermont a joué à 14h à l'Espace Evasion sa pièce  " L'héritage presque parfait "  au profit du Temps du Regard

27 janvier    Galette des Rois au Temps du Regard . Relire ici le discours du Président

23 janvier    Remise à l'association d'un chèque de 550 € par le Comité des Fêtes de Montgermont

11 janvier        Extraits du discours de voeux de Monsieur le Maire d'Acigné concernant le projet "Vivre ensemble au Champ du Botrel"


Date de création : 21/06/2019 - 10:28
Catégorie : -
Page lue 286 fois

Vous êtes ici :   ACCUEIL » 2019 au fil des jours 2
 
 

Visites

 161665 visiteurs

 1 visiteur en ligne