En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

Signature de la Convention avec le Conseil départemental

Le 14 décembre 2019  

Projet du Champ du Botrel à Acigné

Signature de la Convention avec le conseil départemental

 La convention définit  

- les objectifs du projet (mise en œuvre d'un projet reposant sur l'inclusion, co-financement du projet quant à son fonctionnement par un financement public et privé solidaire)

- les modalités et conditions de son accompagnement par le CD 35 (enveloppe annuelle de 300.000 € pour le CD 35, organisation de la participation mutualisée des personnes accueillies à hauteur de 220 000€, financement participatif de 300 000 €

                

Edition du 16 décembre 2019

PhotoSignat1.jpeg

Olivier Dehaese, le maire ; Anne-Françoise Courteille, vice-présidente du conseil départemental ;

Jean-Vincent Trellu-Faucheux, président du Temps du Regard ;

Jean-Luc Chenut, président du Conseil départemental

Samedi une convention liant le conseil départemental et l’association le Temps du Regard représentée par son président Jean-Vincent Trellu-Faucheux, a été signée.

L’association Le Temps du regard, la Ville, Aiguillon construction et l’association Parasol, expérimentent un modèle de financement et d’accompagnement plus inclusif et participatif.

Le projet Vivre ensemble au Champ du Botrel permettra à 16 personnes handicapées de vivre avec et comme tout le monde.

Concrètement, 50 logements en location ou en accession à la propriété dont 16 appartements pour des personnes handicapées vont être construits d’ici à 2022. Avec une salle de voisinage et un jardin partagé pour plus d’interactions et de mixité.

Le discours de J.V. Trellu-Faucheux, président du Temps du Regard

14 décembre 2019

Signature de la convention entre le Conseil départemental  d’Ille-et-Vilaine et le Temps du Regard relative au fonctionnement du projet

« Vivre ensemble au Champ du Botrel »

Monsieur le président du Conseil départemental,

Madame la première vice-présidente du Conseil départemental

Monsieur le maire d’Acigné

Chers amis, que vous soyez : personnes handicapées accueillies au Temps du Regard, familles, bénévoles, administrateurs, adhérents, ambassadeurs, donateurs, mécènes  ou, pour n’oublier personne, habitants d’Acigné, d’Ille-et-Vilaine et des autres départements français,

Cette journée du 14 décembre 2019 est  sans aucun doute à marquer d’une belle  pierre blanche dans l’histoire associative du « Temps du Regard » et tout particulièrement de son projet du Champ du Botrel.  Cette journée représente en effet à la fois :

  •  l’aboutissement d’un long travail de partage de réflexion, de concertation, de conception, de démarches d’adhésion et de persuasion
  •  et tout autant  le passage d’une réalité virtuelle à une véritable réalité augmentée, mais bien concrète cette fois, et donc à une grande espérance pour un certain nombre de personnes handicapées et leurs familles 

Depuis plus de 30 ans, notre association entend, par étapes successives, répondre aux besoins des personnes en situation de handicap et ceci toujours en s’adaptant aux demandes évolutives des personnes qu’elle accompagne.

Le projet « Vivre ensemble au Champ du Botrel » entend, quant à lui, relever 3 défis :

C’est d’abord celui de répondre aux besoins démographiques des  personnes handicapées et de leurs familles  originaires de ce secteur Est des environs de Rennes liés notamment à leur vieillissement. Il s’agit d’un phénomène majeur et nouveau : ainsi, lorsque nous avons entamé notre réflexion en 2015, la moyenne d’âge des personnes que nous accompagnions était de 49 ans et celle de leurs parents, de 80 ans. 2 chiffres simples qui montrent l’ampleur et l’acuité de la question qui nous est collectivement posée. On peut en ajouter un autre : 35 personnes figuraient en liste d’attente d’accompagnement par nos services.

 Les personnes accueillies au Champ du Botrel seront donc des personnes  qui ne peuvent vivre seules, en raison de leur incapacité d’effectuer seules des actes de la vie courante, orientées en foyer de vie par la maison départementale du handicap, avec des handicaps diversifiés (et donc, ne l’oublions pas, mutualisant aussi leurs compétences et permettant par là une entraide mutuelle relativisant le handicap de chacun)

C’est, en second lieu, le défi de donner une réponse qui s’inscrive dans un territoire, pour qu’elle devienne un projet de ce territoire. C’est pourquoi, nous avons conçu dès son origine ce projet en partenariat avec la municipalité d’Acigné, la société HLM Aiguillon, l’association Parasol : nous entendons inscrire notre réponse dans le cadre d’une politique de mixité sociale et participative. Les personnes handicapées entendent vivre avec et, si possible, comme tout le monde. Il est donc de notre mission de leur en donner la possibilité. Nous utiliserons à cet effet 2 outils :

  • Le temps de réalisation du projet : il est un élément essentiel qui doit permettre cette acculturation, cet apprivoisement  réciproque de personnes qui aujourd’hui se méconnaissent et vivront pourtant dans un même quartier
  •  De même, l’organisation architecturale du projet et la mise à disposition de la maison de voisinage et d’un jardin partagé sont des moyens  concrets au service du vivre ensemble. Ils seront ce qu’en feront les futurs habitants

Troisième défi  : assurer le financement du fonctionnement par une complémentarité  des financements public et privé solidaire. Certes, bien entendu, c’est la rareté des financements publics qui nous a conduits à faire cette proposition.  Toutefois, nous voulons transformer cette contrainte en une opportunité concourant à une politique inclusive en faveur des personnes handicapées. Nous faisons le pari - et nous nous donnons le temps de le gagner - que ce projet soit porté complémentairement aux finances publiques par la population et les entreprises de proximité. A cette fin, il nous faut le concours d’une trentaine d’entreprises dans le cadre de leur responsabilité sociétale et du dispositif de mécénat et celui de centaines de  particuliers agissant solidairement et bénéficiant d’allègements fiscaux pour dons aux associations.

Sur cet aspect financier qui n’est pas le moindre des défis, nous avons fait le tiers du chemin, grâce à ceux, nombreux qui nous ont fait confiance. C’est pourquoi, je pense que le moment est venu de remercier ceux qui nous ont permis de le réaliser :

  • la Fondation de France qui a cru à notre projet, nous parraine et  nous aide à le mettre en œuvre grâce à une aide financière conséquente  sur 3 ans pour l’ingénierie du projet
  •  le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine qui octroie le caractère d’expérience à notre projet et s’engage à le financer dans le cadre d’un partenariat avec la solidarité des entreprises et de la population, engagement qui est l’objet de la convention que nous allons signer tout à l’heure  
  • Nos partenaires que sont la municipalité d’Acigné, Aiguillon construction et l’association Parasol et tous ceux qui nous rejoignent sur ce chemin : la population acignolaise, mais aussi ses acteurs que sont les commerçants, les associations (avec une mention spéciale pour les Mains vertes et Courant alternatif), la médiathèque
  • Les 11 entreprises qui se sont engagées en 2019 de façon pluriannuelle avec nous
  • Les 202 particuliers donateurs qui nous ont apporté leur don cette année dont 39 chaque mois par versement mensuel.

Le chemin est encore long :

  • Il faut tout d’abord que les 50 logements sortent de terre
  • Il nous faut être de véritables acignolais.

D’ores et déjà et depuis 3 ans,  20 personnes en situation de handicap (6 personnes  par jour) sont accueillies, rue des charpentiers. Leurs activités, leur fréquentation du marché et déambulations en ville les font petit à petit connaitre et devenir acignolais

Nous cultivons aussi LE jardin. Nous y organisons  notamment depuis 2 ans une fête autour d’une production bien de chez nous :  la patate ! Le 18 septembre dernier, par une magnifique journée ensoleillée, nous les avons ramassées et partagées- nous étions une centaine - lors de cette journée. Petit à petit nous creusons notre sillon. Bientôt nous pourrons y planter des roses qui porteront le nom « le Temps du Regard » qu’un obtenteur de roses de renommée internationale et bien connu de Liffré est en train de créer, et cela à titre bénévole.

Il nous faut encore au moins qu’une vingtaine d’entreprises complémentaires s’engagent à nos côtés  ainsi que des centaines de particuliers. Nous aurons sans doute  réalisé dans quelques jours notre objectif de recueillir 100 000 € en 2019. En effet, pour amorcer ces dons privés, l’association s’était fixée les objectifs suivants :  recueillir 100.000 € en 2019, 200.000 en 2020 et 300.000 à partir de 2021. Nous aurons fait ainsi le tiers du chemin et il nous reste 2 ans pour atteindre notre objectif.

Je ne doute  pas que l’engagement public du département d’’Ille-et-Vilaine dont votre déplacement, Monsieur le président et Madame la vice-présidente, ce jour à Acigné sont une manifestation forte, sera pour nous un argument et une caution de poids pour gagner la conviction de nouveaux mécènes et donateurs.

L’engagement de nos 25 ambassadeurs et différents relais sera aussi  bien entendu un concours irremplaçable.

Telle est notre feuille de route.

Nous sommes dans un cadre aujourd’hui mondialisé régi par nombre  de règles trop souvent au service d’un libéralisme et individualisme forcenés et dépourvus de  sens et que nous ne partageons pas. Cela ne doit pas nous désespérer mais au contraire nous encourager à faire vivre concrètement, dans nos projets,  là où nous vivons, de belles valeurs à partager : la valeur des autres même différents, la participation, la citoyenneté, la fraternité.

Faire évoluer le Regard sur le Handicap, tel est le projet du Temps du Regard depuis plus de 30 ans. En retour, nous y gagnerons une vie plus belle.

Jean Vincent Trellu-Faucheux

Président du Temps du Regard

.


Date de création : 14/12/2019 - 19:40
Catégorie : -
Page lue 141 fois

Vous êtes ici :   ACCUEIL » Signature de la Convention avec le Conseil départemental
 
 

Visites

 204264 visiteurs

 1 visiteur en ligne